Recherche

DANS MON SAC À DOS

Découvrir – Explorer – Voyager

Tag

Expérience

À la découverte des saveurs du monde

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une des choses que j’adore découvrir en voyage est la nourriture. Pour moi, c’est une façon d’en apprendre un peu plus sur les différentes cultures. Les mets locaux tombent exactement dans mes cordes. Je veux tout savoir sur la nourriture qui distingue chaque endroit, même si parfois ça manque de variété. Plus c’est authentique, plus mon besoin de découverte est comblé. J’avoue que j’aime les aliments et la bonne bouffe, mais en fait, qui n’aime pas manger?

Je vous mentirais si je vous disais que tout ce que j’ai mangé était délicieux, mais l’important c’est d’y goûter. Il faut dire que je viens d’une famille où tu ne peux pas dire que c’est mauvais si tu n’as pas essayé. Je remercie mes parents aujourd’hui, grâce à eux, j’ai le palais développé et une curiosité pour les différentes variétés de saveurs.

street-food-thailande

Je ne suis pas une grande acheteuse de souvenirs de voyage, mais lorsque je découvre de nouvelles épices ou de nouveaux ingrédients, c’est sûr que je trouve une petite place dans mon sac à dos pour les rapporter à la maison. Ça me permet de cuisiner mes souvenirs de voyage et ça me replonge à travers le monde. Et pourquoi pas un cours de cuisine question d’avoir les techniques et les recettes. J’ai eu la chance d’en faire un en Thaïlande et un au Mexique. Je me demande bien où sera le prochain?

DCIM100GOPROGOPR1399.Peu importe l’endroit que je visite, s’il y a un marché local, c’est certain que je vais y faire un tour, même si parfois j’ai du mal avec les odeurs, même si mon estomac ne tient pas toujours le coup… Tandis que dans certains pays, c’est si invitant que je ne sais plus où donner de la tête tellement je veux tout goûter.
Dans les marchés, dans la rue, dans un restaurant ou directement chez l’habitant, j’ai maintenant un radar pour dénicher ces petits endroits remplis d’authenticité. Que ce soit un pad thai en Thaïlande, les tapas en Espagne, les pupusas au Salvador ou les tacos du Mexique, il n’y a rien de mieux que de les savourer dans leur propre pays.

Et vous, chers lecteurs, chères lectrices, aimez-vous découvrir la nourriture étrangère?

Mon bilan, bonne année 2016 ! 

En cette fin d’année 2015, nous avons tous un regard sur l’année qui se termine et une envie de remonter la barre pour l’année qui commence. Alors voilà en résumé mon bilan de voyages 2015.

J’ai eu la chance de visiter 6 magnifiques pays, mais surtout j’ai fait ma chance. J’ai visité plus de 40 villes et villages cette année. Je me suis déplacée en avion, en bateau, en voiture, en bus, en scooter, en Sky Train, en tuk-tuk, en tricycle, sur le top d’un Jeepnay, en moto, en train, dans des boîtes de pickup et probablement que j’en oublie. Il faut dire que mes pieds se sont aussi fait aller. J’ai appris à conduire à gauche, sur des routes pas toujours évidentes…

J’ai vu des paysages à couper le souffle, j’ai visité des endroits classés par le patrimoine mondial de l’UNESCO. J’ai été initiée à la plongée sous-marine et j’ai acquis mes cartes de plongée internationale. J’ai goûté à des mets étranges et d’autres totalement délicieux avec des saveurs qui m’étaient encore inconnues. J’ai visité des lieux où ont été tournés des films américains connus. J’ai fait du camping sur une plage paradisiaque et vue de nombreux couchés de soleil tous différents et uniques les uns des autres. J’ai vu de mes yeux des espèces animales dans leur milieu naturel, que ce soit dans l’océan ou sur la terre. J’ai tenté encore une fois le Surf… ouf pas facile ! J’ai visité des temples, des mosquées et des églises. J’ai vu la pauvreté et la richesse extrême. J’ai escaladé des rochers et des terrasses de riz tellement impressionnantes. J’ai fait des excursions de toutes sortes, j’ai passé au travers de jungles, d’îles, de forêts, de rivières et de grottes. J’ai senti l’air salé sur mon visage, mais aussi senti d’autres odeurs que je ne serais même pas capable de décrire… et j’avoue que par moment, j’en ai eu mal au cœur.

J’avoue qu’à plusieurs fois, j’ai été forcée de sortir de ma zone de confort. J’ai vu des trucs qui m’ont choquée, mais d’autres qui m’ont fait sentir en vie plus que jamais. J’ai rencontré des peuples gentils et tellement aimables, des gens qui me rappellent à quel point les humains sont bons peu importe leur nationalité.

J’ai plein de beaux projets à venir pour 2016 et en ce début d’année, je me souhaite et je vous souhaite de vous dépasser, de surmonter vos peurs et de sortir de votre zone de confort. Je veux écouter mon cœur plus que jamais et continuer à suivre mes passions, car c’est ce qui me tient vivante.

Bonne année à tous!

Las Vegas en mode hippie

 

CIMG3500Las Vegas, une ville d’excès, d’hôtels de luxe et de grands casinos. La plupart des visiteurs, de Vegas ne sortent pas de la célèbre Strip. Ils y font la fête, visitent ses grands hôtels, trainent dans les nombreux casinos et ils en profitent pour voir de grands spectacles. Quelques-uns oseront sortir de la Strip pour aller survoler le Grand Canyon en hélicoptère.

Voilà maintenant mon séjour à Las Vegas en mode hippie. Un voyage différent des autres, dont je me souviendrai toujours. J’avais trouvé un logement sur Couchsurfing. Pour ceux qui ne connaissent pas ce système, c’est une plateforme où les gens offrent une, deux ou trois nuitées gratuites. Si vous avez de la chance, vous aurez un lit, mais pour la majorité du temps, vous serez installé sur un divan… ou sur le plancher. C’est gratuit alors on ne se plaint pas.

À notre arrivée, nous avions l’adresse en question en note et la fille chez qui on allait dormir, nous avait laissé la porte déverrouillée et nous étions invités à venir nous installer durant son absence. Nous nous sommes donc rendus à l’adresse en question, qui était un peu éloignée du centre-ville touristique. Je vous avoue que nous n’étions pas très à l’aise de rentrer dans une maison inconnue sans être certains que nous ne nous sommes pas trompés d’adresse. Une fois dans la maison, nous avons été très rassurés de voir des cartes d’anniversaire sur la table avec le bon nom à l’intérieur. Ouf ! Nous étions dans la bonne maison. Quelques minutes plus tard, la porte ouvre et cinq jeunes filles entrent. Je me présente donc en pensant que c’était la propriétaire avec ses copines… mais non, c’était cinq Polonaises qui voyageaient toutes les États-Unis en CouchSurfing. C’est à cet instant, que nous avons appris que nous allions partager la maison avec huit CouchSurfer et que les filles n’avaient pas encore rencontré la propriétaire en question depuis les cinq derniers jours.

J’avoue que sur l’instant, nous avons eu envie de partir en courant tellement l’expérience nous semblait bizarre. Cependant, il était tard, nous étions épuisés du voyage et nous étions loin des hôtels. Nous avons donc décidé de passer la nuit. Nous étions deux entassés sur un petit canapé deux places. Nous avons un peu somnolé et le plan était de quitter le lendemain pour se trouver un hôtel. Pourtant, le lendemain matin, tout a changé.

La propriétaire nous a réveillés, elle était pétillante et nous a offert de passer une journée avec elle pour nous faire voir Vegas comme aucun autre touriste ne peut le voir. Elle était une expatriée, biologiste dans le désert. Elle nous a donc offert de venir en excursion avec elle et ses amis dans le désert, cet endroit qu’elle connaissait comme le fond de sa poche. C’était complètement génial ! Nous avons escaladé des canyons, nous nous sommes détendus dans des sources d’eau chaude naturelle formées dans les rochers du désert. Elle nous a fait voir tous les trésors cachés de vieux centre-ville et de la fameuse Strip. Nous avons eu la chance de découvrir Las Vagas sous un autre angle.

Nous avons eu tellement de plaisirs, que nous sommes restés chez elle, nous avons dormi sur le plancher et c’était loin d’être un problème. Nous avons rencontré des gens formidables. Nous avons entendu des histoires de CouchSurfing des plus touchantes. Nous avons fait les conducteurs des cinq Polonaises pour leur permettre de prendre un verre dans un club des plus branché. Nous avons rencontré un couple qui avait traversé les Amériques avec une voiture qui leur avait été offerte par un parfait inconnu chez qui ils avaient fait du CouchSurfing. Bref, cette expérience restera à jamais gravée dans ma mémoire et je suis très heureuse d’avoir pu découvrir cette impressionnante ville sous un autre angle.

Sans titre1

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :