Recherche

DANS MON SAC À DOS

Découvrir – Explorer – Voyager

Tag

Désert

Le Maroc, un rêve qui deviendra réalité

Un sage a dit un jour « Le matin tu peux rester couché pour poursuivre ton rêve ou te lever pour le réaliser ». Je n’aurais pas pu dire mieux. Vous savez, c’est important d’avoir des rêves et d’en réaliser quelques-uns. Aujourd’hui, je vais vous confier un de mes grands rêves que je tente de réaliser. Et ne croyez pas que c’est sans effort, puisque parfois, pour atteindre ses objectifs, il faut en mettre du vouloir et de l’huile de bras. Ça nous sort de notre zone de confort, mais ça nous fait grandir.

Depuis le jour où j’ai goûté au voyage, je me suis dit: « mon Dieu que je suis faite pour cette vie-là ». Alors comment pourrais-je parvenir à faire de ma vie un voyage? Ayant toujours travaillé au public, je me disais que je pourrais aider les gens à découvrir le monde comme je le vois. Alors, pourquoi ne pas partir des groupes vers les quatre coins du monde. Accompagner les gens et leur faire vivre l’expérience ultime.

Il y a 7 ans, alors que j’allais partir pour un stage de 6 semaines dans les Antilles françaises, j’ai rencontré une passionnée du voyage. Elle était propriétaire d’une agence, Voyage Vasco. Nous avons littéralement connecté, elle me voulait dans son équipe, mais les péripéties de la vie ont fait que j’ai dérivé vers autre chose. Aujourd’hui, après tout ce temps, elle est revenue sur mon chemin par pur hasard en me proposant de me lancer dans un projet qui allait lier ma passion à mon travail.

fullsizerender

Ça y est le tout se concrétise, j’ai scruté à la loupe le pays avec mon ami marocain pour vous dénicher le meilleur itinéraire au Maroc. Je suis fier de vous annoncer que je lance mon premier circuit de groupe. Cependant, je voulais faire différent de ce qu’il y avait sur le marché. Ce sera un petit groupe, une expérience plus personnalisée. Nous aurons un contact direct avec les Marocains pour découvrir l’authenticité du pays.

Je remercie mon amie du blogue La Caterine pour les photos. Le voyage sera du 4 au 18 mars 2017. Pour réserver votre place ou pour plus d’informations, c’est très simple, vous pouvez me contacter à l’agence au 819-564-0661 au poste 228 ou par message à dansmonsacados@hotmail.com

fullsizerender-2

Un Maroc loin de chez nous !

FullSizeRender-4

Le Maroc, un voyage des plus dépaysant où l’on se sent loin de la maison. Un rêve d’enfant qui devient réalité. Se promener à dos de dromadaire dans les dunes du Sahara, prendre le thé dans une piscine au milieu du désert, prendre le thé avec des artisans locaux, et prendre le thé, encore et encore un peu partout. Entendre la prière musulmane plusieurs fois par jour et se sentir encore une fois, tellement loin de chez nous… Voilà ce pourquoi je voyage.

Un paradis lointain…

3 heures de route en voiture, 7 heures d’avion, 4 heures de train et encore 14 heures de route en voiture. Voilà ce qu’on doit parcourir pour se rendre aux portes du désert ! Quand on pense au désert du Sahara on pense « lointain », quand on s’y rend on comprend que c’est plus que « lointain ». On a l’impression que c’est au bout du monde. Après avoir parcouru tout ce chemin, lorsqu’on entend littéralement le silence comme on ne l’a jamais entendu auparavant, on se sent à la fois impuissant et invincible.

Le « mode marocain » !

Une des choses qui m’a le plus marquée de ce voyage, est de constater à quel point les Marocains sont sur un « beat » différent du nôtre. Complètement à l’opposé de la routine occidentale stricte et stressante. Les Marocains semblent s’écouter beaucoup plus que nous pouvons nous écouter. Je m’explique. Lorsque nous sommes bien établis dans une routine de travail, nous avons des responsabilités, nous devons performer constamment pour être pris au sérieux. Il nous arrive donc souvent de fermer les yeux et d’avancer, aller travailler même si on n’en a pas envie ou même si on a un affreux mal de tête. Les Marocains ne suivent aucune règle à la lettre. Toutes les raisons sont bonnes pour faire ce qui leur plait. « Je vais revenir peut-être demain, ou peut-être pas demain, peut-être fériée, ça dépend des étoiles ». « Il manque une pièce pour réparer le climatiseur, peut-être demain nous l’aurons, peut-être pas non plus… ». Pour nous qui sommes habitués à la performance et au professionnalisme, ça peut être frustrant, mais lorsqu’on y pense, ils pensent d’abord à eux et c’est bien tant mieux.

Un moment mémorable !

À Marrakech, dans la vieille Médina, en cherchant un restaurant traditionnel et pas trop touristique, nous avons eu la chance de tomber sur un Marocain très sympathique et très accueillant du nom de Nabil. Il nous a invités à souper sur la terrasse privée sur le toit de sa maison. Musique marocaine, décor typique et tangia au menu. La tangia est une spécialité de Marrakech. Une viande mijotée dans un grand bol de terre cuite, pendant une dizaine d’heures dans plus de 45 épices, que nous devons déguster à l’aide de nos mains et d’un morceau de pain frais. Je n’ai pas besoin d’en dire plus pour vous faire imaginer le moment. J’aurais bien aimé noter l’adresse pour vous, mais je parle ici d’un endroit au milieu de la vieille Médina. Lorsque vous irez, vous comprendrez que noter une adresse, suivre une carte ou chercher un endroit est pratiquement impossible. Mais ne vous découragez pas, car se perdre dans les souks de Marrakech fait partie de l’expérience ! Nous avons terminé ce moment agréable avec le fameux thé à la menthe. Au Maroc, il ne se passe pas 12 heures sans qu’on nous offre un thé à la menthe, et attention, c’est mal vu de le refuser alors si vous n’aimez pas le thé… vous apprendrez à l’aimer !

Sur ce, « shoukran » et « inch’allah » !

FullSizeRender-3

Las Vegas en mode hippie

 

CIMG3500Las Vegas, une ville d’excès, d’hôtels de luxe et de grands casinos. La plupart des visiteurs, de Vegas ne sortent pas de la célèbre Strip. Ils y font la fête, visitent ses grands hôtels, trainent dans les nombreux casinos et ils en profitent pour voir de grands spectacles. Quelques-uns oseront sortir de la Strip pour aller survoler le Grand Canyon en hélicoptère.

Voilà maintenant mon séjour à Las Vegas en mode hippie. Un voyage différent des autres, dont je me souviendrai toujours. J’avais trouvé un logement sur Couchsurfing. Pour ceux qui ne connaissent pas ce système, c’est une plateforme où les gens offrent une, deux ou trois nuitées gratuites. Si vous avez de la chance, vous aurez un lit, mais pour la majorité du temps, vous serez installé sur un divan… ou sur le plancher. C’est gratuit alors on ne se plaint pas.

À notre arrivée, nous avions l’adresse en question en note et la fille chez qui on allait dormir, nous avait laissé la porte déverrouillée et nous étions invités à venir nous installer durant son absence. Nous nous sommes donc rendus à l’adresse en question, qui était un peu éloignée du centre-ville touristique. Je vous avoue que nous n’étions pas très à l’aise de rentrer dans une maison inconnue sans être certains que nous ne nous sommes pas trompés d’adresse. Une fois dans la maison, nous avons été très rassurés de voir des cartes d’anniversaire sur la table avec le bon nom à l’intérieur. Ouf ! Nous étions dans la bonne maison. Quelques minutes plus tard, la porte ouvre et cinq jeunes filles entrent. Je me présente donc en pensant que c’était la propriétaire avec ses copines… mais non, c’était cinq Polonaises qui voyageaient toutes les États-Unis en CouchSurfing. C’est à cet instant, que nous avons appris que nous allions partager la maison avec huit CouchSurfer et que les filles n’avaient pas encore rencontré la propriétaire en question depuis les cinq derniers jours.

J’avoue que sur l’instant, nous avons eu envie de partir en courant tellement l’expérience nous semblait bizarre. Cependant, il était tard, nous étions épuisés du voyage et nous étions loin des hôtels. Nous avons donc décidé de passer la nuit. Nous étions deux entassés sur un petit canapé deux places. Nous avons un peu somnolé et le plan était de quitter le lendemain pour se trouver un hôtel. Pourtant, le lendemain matin, tout a changé.

La propriétaire nous a réveillés, elle était pétillante et nous a offert de passer une journée avec elle pour nous faire voir Vegas comme aucun autre touriste ne peut le voir. Elle était une expatriée, biologiste dans le désert. Elle nous a donc offert de venir en excursion avec elle et ses amis dans le désert, cet endroit qu’elle connaissait comme le fond de sa poche. C’était complètement génial ! Nous avons escaladé des canyons, nous nous sommes détendus dans des sources d’eau chaude naturelle formées dans les rochers du désert. Elle nous a fait voir tous les trésors cachés de vieux centre-ville et de la fameuse Strip. Nous avons eu la chance de découvrir Las Vagas sous un autre angle.

Nous avons eu tellement de plaisirs, que nous sommes restés chez elle, nous avons dormi sur le plancher et c’était loin d’être un problème. Nous avons rencontré des gens formidables. Nous avons entendu des histoires de CouchSurfing des plus touchantes. Nous avons fait les conducteurs des cinq Polonaises pour leur permettre de prendre un verre dans un club des plus branché. Nous avons rencontré un couple qui avait traversé les Amériques avec une voiture qui leur avait été offerte par un parfait inconnu chez qui ils avaient fait du CouchSurfing. Bref, cette expérience restera à jamais gravée dans ma mémoire et je suis très heureuse d’avoir pu découvrir cette impressionnante ville sous un autre angle.

Sans titre1

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :