Recherche

DANS MON SAC À DOS

Découvrir – Explorer – Voyager

Auteur

Xaviéra

Je suis une Québécoise nomade dans l’âme et passionnée de voyage. Je suis toujours en quête de nouvelles expériences avec une soif d’aventures autour du monde. J'ai crée ce blog pour vous faire voyager par mes écrits, photos et vidéos.

Un extrait de mon voyage à The Corn Islands

Un extrait de mon voyage à El Salvador

Le Nicaragua à découvrir

 


C’est au Nicaragua que j’ai décidé de commencer mon voyage de 4 mois en Amérique Central. J’avais envie de découvrir certains pays de cette région qui me semble encore pas trop touristique. J’aime bien avoir l’impression que j’ai visité un pays juste à temps, avant que ça devienne trop bondé de touristes. J’ai donc l’impression d’avoir choisi au bon moment de venir visiter ce beau pays.

Tout d’abord, pour ceux qui se sont beaucoup inquiétés de mon départ et pour ceux qui hésitent encore à visiter cette partie de l’Amérique Central, je peux maintenant vous rassurer avec expérience vécue que le Nicaragua n’est pas un pays à éviter, il ne m’est arrivé aucune fois où je me suis sentie en danger dans ce pays. Bien entendu, il faut être prudent peu importe où l’ont voyage dans le monde. Les gens sont pour la plupart très aimables et de bon cœur. En plus, la vie ne coûte pas cher pour la plupart des endroits. J’ai personnellement beaucoup aimé le Nicaragua.

Un pays où il y en a pour tout les goûts. Des villes aux allures coloniales où il fait bon se promener. La côte Pacifique pour les adeptes de surf, de plage et pour ceux qui aiment faire la fête. Un pays parsemé de volcans, dont certains sont en activités. Des jungles et des grandes étendues d’eau. La mer des Caraïbes et ses petites îles tropicales pour se prélasser au soleil. Des canyons, des cascades et plein de merveilles de la nature à dercouvrir. Sérieusement, le Nicaragua est un pays surprenant et encore très authentique. Le tourisme de masse n’est pas encore arrivé ici.

Il y a beaucoup de possibilités pour ceux qui ont envie d’apprendre plus sur les gens du pays et pour ceux qui ont envie d’aider. Il est possible d’y faire de l’aide humanitaire à plusieurs endroits ou du volontariat en échange d’un logis. Certaines fermettes et familles offrent des options de logements. Il y a des écoles d’Espagnols dans presque tous les endroits touristiques du pays et la plupart offrent l’option de loger dans une famille avec les repas inclus pour la durée des cours. À mon avis, c’est la meilleure façon d’apprendre plus rapidement la langue et d’apprendre sur la culture. Tout ça pour un prix très raisonnable.

Pssst… Faite vite avant que cette destination devienne chère et américanisée comme son voisin le Costa Rica…

À venir, mon itinéraire révisé du Nicaragua, le budget nécessaire et mon top des activités à faire…

Un extrait de mon escale à Amsterdam

Un extrait de mon voyage en Thaïlande

 

24 h à Istanbul

Me voilà de passage dans la capitale culturelle de la Turquie. J’avoue que 24 h, ce n’est vraiment pas assez pour découvrir les 4 coins de cette magnifique ville. Mon vol fait escale ici, et il n’est pas question de passer 24 h dans l’aéroport sans sortir pour aller explorer un peu. Ça tombe bien, nous avons un ami turc. Sa famille et ses amis vivent à Istanbul. Nous avons été très bien accueillis, j’ai été totalement charmée par ces gens et cette ville.

À notre arrivée, c’était déjà le soir. Ils nous attendaient avec la table mise et un repas authentique de leur pays. À ce moment-là, je n’avais aucune idée de toute la nourriture qui nous serait offerte à goûter en 24 h… et tout était délicieux.

Puis, le soir même, nous sommes parties commencer la visite de cette ville. Pour vous mettre en contexte, Istanbul est à cheval sur deux continents. La ville est séparée par le détroit du Bosphore qui divise l’Europe de l’Asie. L’endroit est très historique et culturel. Une petite promenade de soirée à admirer les nombreuses mosquées de la ville était de mise. Le premier stop se fait donc sur une terrasse à boire un café turc (pour moi un thé, parce que le café truc est tellement fort). Nous étions sur le bord de l’eau depuis le continent européen à admirer la rive asiatique de l’autre côté du détroit. C’est donc dans les résidus du fond du café qu’ils lisent notre avenir. Puis pour la collation de soirée, des kiosques de nourriture de rue abondent. Nous avons bien compris qu’il était impossible de dire non, même si nous étions pleins. Nos amis turc nous ont fait commander un Kumpir, je n’avais aucune idée de ce que je commandais : C’est une très grosse pomme de terre entière farcie de toute sorte de drôles d’ingrédients, les uns par dessus les autres, et ça donne un mix assez surprenant.

La soirée avance, nous nous dirigeons vers un bar pour fumer de la shisha, boire du thé et jouer au Backgammon (un jeu de société populaire en Turquie). Nous avons eu beaucoup de plaisir, nous rentrons donc aux petites heures du matin pour dormir un peu.

Le lendemain matin nous allions visiter la moquée bleue et l’église Saint-Sophie (Ayasofya). Deux monuments qu’on ne pouvait pas manquer. Puis, nous avons continué de nous promener dans les rues et manger, goûter, manger et goûter… et c’était déjà l’heure de retourner à l’aéroport, les mains pleines de cadeaux et la tête pleine de souvenirs.

Pour moi et la Turquie, ce n’est que partie remise. Avant cette escale, cette destination ne m’était jamais venue à l’esprit, mais maintenant, après y avoir fait une visite express, je sais que j’y retournerai un jour.

Mon bilan, bonne année 2016 ! 

En cette fin d’année 2015, nous avons tous un regard sur l’année qui se termine et une envie de remonter la barre pour l’année qui commence. Alors voilà en résumé mon bilan de voyages 2015.

J’ai eu la chance de visiter 6 magnifiques pays, mais surtout j’ai fait ma chance. J’ai visité plus de 40 villes et villages cette année. Je me suis déplacée en avion, en bateau, en voiture, en bus, en scooter, en Sky Train, en tuk-tuk, en tricycle, sur le top d’un Jeepnay, en moto, en train, dans des boîtes de pickup et probablement que j’en oublie. Il faut dire que mes pieds se sont aussi fait aller. J’ai appris à conduire à gauche, sur des routes pas toujours évidentes…

J’ai vu des paysages à couper le souffle, j’ai visité des endroits classés par le patrimoine mondial de l’UNESCO. J’ai été initiée à la plongée sous-marine et j’ai acquis mes cartes de plongée internationale. J’ai goûté à des mets étranges et d’autres totalement délicieux avec des saveurs qui m’étaient encore inconnues. J’ai visité des lieux où ont été tournés des films américains connus. J’ai fait du camping sur une plage paradisiaque et vue de nombreux couchés de soleil tous différents et uniques les uns des autres. J’ai vu de mes yeux des espèces animales dans leur milieu naturel, que ce soit dans l’océan ou sur la terre. J’ai tenté encore une fois le Surf… ouf pas facile ! J’ai visité des temples, des mosquées et des églises. J’ai vu la pauvreté et la richesse extrême. J’ai escaladé des rochers et des terrasses de riz tellement impressionnantes. J’ai fait des excursions de toutes sortes, j’ai passé au travers de jungles, d’îles, de forêts, de rivières et de grottes. J’ai senti l’air salé sur mon visage, mais aussi senti d’autres odeurs que je ne serais même pas capable de décrire… et j’avoue que par moment, j’en ai eu mal au cœur.

J’avoue qu’à plusieurs fois, j’ai été forcée de sortir de ma zone de confort. J’ai vu des trucs qui m’ont choquée, mais d’autres qui m’ont fait sentir en vie plus que jamais. J’ai rencontré des peuples gentils et tellement aimables, des gens qui me rappellent à quel point les humains sont bons peu importe leur nationalité.

J’ai plein de beaux projets à venir pour 2016 et en ce début d’année, je me souhaite et je vous souhaite de vous dépasser, de surmonter vos peurs et de sortir de votre zone de confort. Je veux écouter mon cœur plus que jamais et continuer à suivre mes passions, car c’est ce qui me tient vivante.

Bonne année à tous!

Mon top 8 des plus belles plages de la Barbade

La Barbade compte une soixantaine de plages toutes différentes les unes des autres. Les plages de cette île sont réputées pour ses vagues de surf impressionnantes pour son sable blanc où il est bon se prélasser au soleil et pour son eau translucide où nous pouvons observer les tortues marines. Je vous présente donc mon top 8 des plus belles plages de la Barbade. Ce ne sont pas toutes les plages les plus connues de l’île, mais à mon avis les plus populaires, ne sont pas nécessairement les plus belles. L’idéal est d’avoir une voiture de location pour pouvoir faire la tournée des plages plus facilement, mais vous pouvez aussi vous déplacer par bus. Il y a des arrêts un peu partout sur l’île, sinon vous n’avez qu’à faire signe au chauffeur et on vous embarquera.

Crane Beach

P1050360

Ici, vous retrouverez une magnifique plage au sable blanc légèrement rosé, une eau turquoise entourée de falaises. Ici, l’océan est agité, tout le monde devient comme des enfants à sauter dans les vagues. C’est la journée pour choisir votre bikini le plus solide que vous avez, si vous ne voulez pas vous retrouver nu entre deux vagues. Sur le côté droit, un petit chemin monte dans le rocher et les plus téméraires sauteront de la falaise.

Reed’s Bay

À Reed’s Bay il est question de calme et de tranquillité. Une plage de sable blanc et l’eau est d’un bleu turquoise. L’endroit n’a rien à voir avec Mullins Beach qui est tout près et beaucoup plus achalandé. Vous aurez envie de vous laisser flotter pendant des heures dans les eaux tranquilles de cette plage. Un Barbadien gère la place avec quelques chaises longues en location et il vous fera un cocktail local si cela vous dit.

Godings Bay

DCIM100GOPROGOPR0579.

Cette plage n’est pas indiquée dans tous les guides et les cartes de l’île. Probablement parce que c’est l’endroit où les catamarans viennent observer les tortues marines avec les touristes. Amenez votre masque et tuba et vous pourrez les observer à coup sûr sans avoir payé l’excursion en bateau. L’endroit est magnifique et que dire des tortues… Le seul hic, c’est que j’ai été déçue de voir les Barbadiens nourrir les tortues un bateau après l’autre, tout ça pour plaire aux touristes. Je suis contente de ne pas avoir encouragé ces compagnies. J’ai préféré les observer de moi-même dans leur milieu naturel.

Folkestone Marine Reserve

P1050740

J’ai bien aimé le parc de la réserve marine. Votre masque et votre tuba sont de mise. C’est une belle place pour faire un peu de plongée en apnée, vous n’avez pas à nager très loin pour atteindre le récif de corail. De plus, il y a un trottoir de bord de plage qui se rend vraiment loin. Si vous aimez prendre une grande marche le long de la mer, ce parc est l’idéal.

Bottom Bay

Bottom Bay.jpg

La plage de Bottom Bay est absolument sublime. Vous y trouverez au maximum 4 personnes à la fois sur cette plage, c’est très tranquille. Le paysage est digne d’une carte postale ou d’un décor de mariage. Un endroit de détente parfait entouré de cocotiers et de gros rochers. De plus, il y a une petite grotte sur le côté droit de la plage. Vous pourrez vous amuser à faire de magnifiques photos. Les vagues sont puissantes, mais le paysage à couper le souffle en vaut tellement la peine.

Long Bay

P1050413

Je vous présente la plage secrète de Long Bay (et non Long Beach, à ne pas confondre). Cet endroit ne se trouve pas très loin de Bottom Bay, tout au sud-est de la Barbade. Préparez-vous à faire du hors route pour vous rendre à cette plage. Elle est surtout fréquentée par les Barbadiens (Bajans, comme ils se surnoment). Ici, les rochers et les coraux forment une superbe piscine naturelle. Les vagues sont bloquées par la barrière de corail. L’endroit est donc parfait pour u n pique-nique et une baignade dans l’eau calme et translucide au son des vagues qui se brisent sur les roches.

Batts Rock Bay

J’ai bien apprécié la plage de Batts Rock Bay. Je n’ai pas testé la plongée en apnée ici, mais paraitrait-il que c’est un bel endroit pour ça. J’en ai plutôt profité pour une longue marche à contempler la beauté de la mer des Caraïbes d’un bleu turquoise. Le bord de la plage est parsemé d’oeuvres d’art fait avec des roches empilées qui forment des bonhommes allongés.

Bathsheba (The Soup Bowl)

La magnifique plage de Bathsheba n’est pas pour la baignade. Si vous êtes un surfer professionnel, c’est la place pour vous. Cet endroit est renommé à travers le monde pour ses vagues. Si vous êtes comme moi, vous visiterez cette plage pour admirer le paysage parsemé d’énormes rochers et vous pourrez regarder les téméraires surfer les puissantes vagues. À chaque année, c’est au Soup Bowl que se tient une compétition internationale de Surf.

La Barbade en mode Bajan

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :